Dictionerfs – Inédits – « FERME TA BOUCHE, LA PUTAIN, TU SAOULES »

FERME TA BOUCHE, LA PUTAIN, TU SAOULES, variante de « Ferme ta bouche, là, putain, tu saoules » (canniveau de langue)

Au collège, il y a des cactus. Le prof est payé pour le savoir.
La cage d’escalier, par exemple, peut être piquante lorsqu’elle libère deux élèves, sortis de cours et agités. Le face à face avec le professeur vaut son pesant.

Le corridor sent encore la corrida de la sortie de cours, lorsque deux ombres trahissent leur côté obscur à deux oreilles qui traînent par là, loin de la queue des élèves rejoignant la cour.

2000px-Parental_Advisory_label.svg

Lire la suite

Publicités

Dictionerfs – Inédits – RÉVISE TON BREVET AVEC…CHAPI CHAPO

RÉVISE TON BREVET AVEC…CHAPI CHAPO

chapichapoDans les années 70, une série d’animation française à destination de la jeunesse marqua la télévision. Elle s’intitulait « Chapi Chapo » et reposait sur un contexte minimaliste : deux personnages avec un grand chapeau et un monde de cubes multicolores. Le générique de la série est restée célèbre. Vous allez étudier ses paroles.

Document A : texte littéraire

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – BADASSIZER SA VIE

BADASSIZER SA VIE !, Dans la famille badasse, je demande le verbe (badass + size = badassizer)

Le costume de prof est trop étroit. Beaucoup de pression. Pas de pressing. Le tissu social se froisse et les apparences sont dures à conserver.
Ce costume, le fonctionerfs le supersizerait bien, en mode TripleXL ! Plus haut. Plus beau. Plus classe !

Tiens, mieux, il badassizerait bien sa vie.
Badass, rien qu’un jour.

Scrabble

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – DISPOSITIF ‘COURS FAITS’

DISPOSITIF « COURS FAITS », Ça fait court (beaucoup d’élèves, peu d’heures)

À l’entrée d’une classe de 3ème, le professeur dit 27 fois « bonjour ! ».
Bonjour, bonjour, bonjour…
C’est normal, il a 27 élèves. Mais ça fait long. Il n’est pas loin du patatrente et autre dangereuse trentula (https://dictionerfs.wordpress.com/2017/05/23/dictionerfs-inedits-la-trentula/).
Lorsqu’une bonne vingtaine est passée, le professeur se demande s’il est encore possible d’en laisser rentrer. Il jette alors un regard mécanique à sa salle du jour pour se rassurer. Il a bien fait de ne pas demander de piano à sa direction (seul moyen qu’il avait imaginé pour avoir une salle à lui).

1612-La-cabine-des-Marx-Brothers

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – Anagramme renversante

ANAGRAMME, Lire au collège (anagramme : ego cellulaire)

Les lettres sont incroyables lorsqu’elles participent à des anagrammes (mot formé en changeant de place les lettres d’un autre mot, Larousse).

Elles nous envoient des messages renversants pour aussitôt s’excuser (« Vous permutez, monsieur ? »). Elles savent que le hasard est imprévisible et qu’un coup de dés ne l’abolira jamais.

Dans le cas qui nous occupe, l’anagramme est superbe.

Le fonctionerfs a fait sa petite découverte : « Lire au collège » s’anagramme en « ego cellulaire » (cellulaire, c’est le synonyme de téléphone mobile).

776059

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – CE SONT LIVRES QU’ÉLÈVES EMPORTENT

CE SONT LIVRES QU’ÉLÈVES EMPORTENT, Interrogation surprise du prof (Un livre délivre ?)

Cela fait plus d’une semaine que tous ses élèves sont partis en vacances. En vacances ET avec un livre. Sous le livre, le devoir se devine. Undercover agent. Lire, c’est faire du français. Le minimum. Ce seul acte manquerait que tout serait dépeuplé.

Le fonctionerfs s’est pris, poésie ou chanson, pour Rutebeuf ou Ferré : « Ce sont livres qu’élèves emportent / Et les élèves devant ma porte / Les vacances les emportèrent »

Ces livres, ils les ont, certes. Mais qu’en font-ils ? À force d’y réfléchir, le fonctionerfs ne sait plus…c’est malin…

Les élèves ont-ils déjà lu leur livre ? Lire, c’est se débarrasser.

Les élèves s’inquiètent-ils de n’avoir pas commencé leur lecture ? Il y a loin de la coulpe aux livres et ils ne craignent pas leur prof en mode « J’accuse ».

Et ces livres où sont-ils ? Le GPS du prof est en congé. Impossible de savoir. Pour l’instant, les puces n’infestent pas les pages. Un mauvais jour viendra sans doute où le prof pourra suivre l’avancée des lectures par la biais d’un logiciel de contrôle. Le fait de tourner des pages aura été transformé en pourcentages. « Il te reste 56% à lire. Tu veux continuer ? ». Ouf. Il est encore temps de s’amuser avec des marque-pages en papier.

Marque-page Toussaint Louverture

Marque-page des éditions Monsieur Toussaint Louverture

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – CHOCOFAUTE

CHOCOFAUTE, La mouche dans le lait (chocolat, ô laid !)

Premier véritable jour de vacances, le fonctionerfs se sent encore un peu prof. Il apprend la poussière toute l’année, normal qu’il en reste un peu, quelques jours seulement après le franchissement de la ligne d’arrivée.

Parfois, cela lui profiterait de tourner la tête, de regarder ailleurs.

Comme d’autres qui voudraient mettre Paris en bouteille, il est parfois atteint de déformation professionnelle et de rebond pédagogique (du tac au tac et du Kang au rou !). Comme le syndrome du prisme pédagogique. Il arrive que ce Toujours Debout l’épuise.

Tout est dans le cours et réciproquement.

L’inventaire est inépuisable : une année terrible, un taureau, deux frères dominicains, trois sauterelles, un raton laveur et une tablette de chocolat…

Récemment séduit par une tablette de chocolat, il se met, par une curiosité de désœuvré de fin de repas, à en lire l’emballage. Il proclame alors, avec suffisance, qu’il n’y a jamais de fautes dans ces bien trop rodés discours esthético-publicitaires et autres listes d’ingrédients situés au dos…oui, c’est limite comme réflexion, niveau esprit vacances, mais ce n’est que lundi. Tel est pris qui croyait ne rien prendre. Le voilà justement qui  trouve une faute d’orthographe.

choc

« Cacao : 60% minimum dans le chocolat noir issue de l’agriculture biologique. »

Lire la suite