Dictionerfs – Inédits – GÉNÉRATION LITCHIS

GÉNÉRATION LITCHIS, Génération qui lit t’chi (Fruit sans réflexion)

Les élèves ne lisent plus, dit-on.

Bons qu’à lire des haïkus. En forme brève, consensuels, en forme brêle. Haïkus tôt tirés dès qu’il s’agit d’écrire : le chemin le plus court pour le cours le moins long. Moins à corriger, moins à s’opposer.

Les élèves ne lisent plus, dit-on.

index

Lire la suite

Publicités

Dictionerfs – Inédits – Merci Monsieur Pennac

MERCI M. PENNAC, Des mots pour les livres (Télérama, 18/01/2018)

Pennac

Bien sûr qu’il en a lu du Pennac ! Prof, il en a même fait lire à ses élèves. Et justement…Il en avait toujours voulu à l’écrivain d’avoir déclaré que le verbe ‘lire’ ne supportait pas l’impératif (Comme un roman, 1992). Ah ! cette phrase, comme elle plaisait à ceux qui dissimulaient leur refus de lire derrière un manque d’envie pour les livres proposés. « J’aime pas ce livre », comme un cheval de Troie à la tête de mule.

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – SOLEIL TOUCHANT

SOLEIL TOUCHANT, France terre d’asile (Grand moment)

Il n’a pas les mots qu’il faut. Il ne parle pas bien français.
Il n’est pas né ici. Il a le sentiment de n’être pas assez, voire de n’être personne.
C’est normal.
Il n’a pas la norme mots parce qu’il n’est pas bien arrivé en France. Accueilli à froid. Comme tous ces nouveaux arrivants que l’on noie dans un bain linguistique bien commode en forme de foule ou de tapis qui passent les problèmes sous silence sur fond de droit à l’éducation. Difficile, dans ces conditions, de maîtriser une langue. Les demi-mots mal maîtrisés sont comme ces dominos qui s’effondrent inéluctablement les uns sur les autres.

Accueil hospitalier ? Écueil inhospitalier. Terre d’asile de fous. Un manuel et débrouille-toi.

Il n’a pas les mots qu’il faut alors il les emprunte à Hugo. Le temps d’une récitation. Un de ces exercices que de doctes pédagogues trouvent bête. Les mêmes qui voient dans l’orthographe la science des ânes.

2000px-Victor_Hugo_Signature.svg

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – DISPOSITIF ‘COURS FAITS’

DISPOSITIF « COURS FAITS », Ça fait court (beaucoup d’élèves, peu d’heures)

À l’entrée d’une classe de 3ème, le professeur dit 27 fois « bonjour ! ».
Bonjour, bonjour, bonjour…
C’est normal, il a 27 élèves. Mais ça fait long. Il n’est pas loin du patatrente et autre dangereuse trentula (https://dictionerfs.wordpress.com/2017/05/23/dictionerfs-inedits-la-trentula/).
Lorsqu’une bonne vingtaine est passée, le professeur se demande s’il est encore possible d’en laisser rentrer. Il jette alors un regard mécanique à sa salle du jour pour se rassurer. Il a bien fait de ne pas demander de piano à sa direction (seul moyen qu’il avait imaginé pour avoir une salle à lui).

1612-La-cabine-des-Marx-Brothers

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – Anagramme renversante

ANAGRAMME, Lire au collège (anagramme : ego cellulaire)

Les lettres sont incroyables lorsqu’elles participent à des anagrammes (mot formé en changeant de place les lettres d’un autre mot, Larousse).

Elles nous envoient des messages renversants pour aussitôt s’excuser (« Vous permutez, monsieur ? »). Elles savent que le hasard est imprévisible et qu’un coup de dés ne l’abolira jamais.

Dans le cas qui nous occupe, l’anagramme est superbe.

Le fonctionerfs a fait sa petite découverte : « Lire au collège » s’anagramme en « ego cellulaire » (cellulaire, c’est le synonyme de téléphone mobile).

776059

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – CE SONT LIVRES QU’ÉLÈVES EMPORTENT

CE SONT LIVRES QU’ÉLÈVES EMPORTENT, Interrogation surprise du prof (Un livre délivre ?)

Cela fait plus d’une semaine que tous ses élèves sont partis en vacances. En vacances ET avec un livre. Sous le livre, le devoir se devine. Undercover agent. Lire, c’est faire du français. Le minimum. Ce seul acte manquerait que tout serait dépeuplé.

Le fonctionerfs s’est pris, poésie ou chanson, pour Rutebeuf ou Ferré : « Ce sont livres qu’élèves emportent / Et les élèves devant ma porte / Les vacances les emportèrent »

Ces livres, ils les ont, certes. Mais qu’en font-ils ? À force d’y réfléchir, le fonctionerfs ne sait plus…c’est malin…

Les élèves ont-ils déjà lu leur livre ? Lire, c’est se débarrasser.

Les élèves s’inquiètent-ils de n’avoir pas commencé leur lecture ? Il y a loin de la coulpe aux livres et ils ne craignent pas leur prof en mode « J’accuse ».

Et ces livres où sont-ils ? Le GPS du prof est en congé. Impossible de savoir. Pour l’instant, les puces n’infestent pas les pages. Un mauvais jour viendra sans doute où le prof pourra suivre l’avancée des lectures par la biais d’un logiciel de contrôle. Le fait de tourner des pages aura été transformé en pourcentages. « Il te reste 56% à lire. Tu veux continuer ? ». Ouf. Il est encore temps de s’amuser avec des marque-pages en papier.

Marque-page Toussaint Louverture

Marque-page des éditions Monsieur Toussaint Louverture

Lire la suite

Antigone, éd. La Ville Brûle

Antigone début

La maison d’édition La Ville Brûle, qui fit paraître le Dictionerfs, sort en librairie, ce jeudi 19 octobre, un livre dont j’ai écrit le texte, bien inspiré par Sophocle.

Il s’agit d’un mythe grec antique revisité : celui d’Antigone
Le livre, l’album, s’adresse aux ados et aux grands (actuels et anciens des Saules y trouveront même un clin d’œil).

Le livre est un très bel objet et les magnifiques illustrations de Marie-Claire Redon sont fantastiques aux deux sens du terme.

Pour le reste, je laisse la parole à l’éditeur :

« Antigone, une héroïne forte et intransigeante, intègre, féministe, rebelle, qui se distingue par sa force de caractère et va au bout de ses convictions.
Elle pose des questions universelles, qui nous concernent toutes et tous, et à tout âge : jusqu’où être fidèle ? Comment se situer face à l’autorité ? Jusqu’où aller pour défendre ses convictions ? Le compromis est-il parfois une meilleure option ? »

Disponible/commandable dans toutes les librairies,
commandable sur https://livre.fnac.com/a10845075/Yann-Liotard-Antigone
ou chez l’éditeur : https://www.lavillebrule.com/catalogue/antigone,97

Antigone, 17,50 €, éd. La Ville Brûle

Vive les livres, la lecture, les langues anciennes, le grec et Antigone !

——————–

Antigone, la mythologie grecque et le grec dans le Dictionerfs :

Collège Antigone : https://dictionerfs.wordpress.com/2016/03/12/dictionerfs-inedits-college-antigone/

La mythologie grecque et le Dictionerfs :

Ulysse, fonctionnaire : https://dictionerfs.wordpress.com/2016/03/17/dictionerfs-inedits-ulysse-fonctionnaire/

Petites expressions issues de la mythologie enseignante : https://dictionerfs.wordpress.com/2013/09/09/dictionerfs-inedits-petites-expressions-issues-de-la-mythologie-enseignante/

Grec ancien et le Dictionerfs :

M’sieur, c’est obligtoire, le grec ? https://dictionerfs.wordpress.com/2015/09/18/dictionerfs-inedits-msieur-cest-obligatoire-le-grec/

Parce qu’on la rage  https://dictionerfs.wordpress.com/2015/04/15/2883/