Dictionerfs – Inédits – ELLE MET DES CROIX

ELLE MET DES CROIX, figure mythologique de l’enseignement (Elle. Médée. Croix)

Médée : Magicienne légendaire du cycle des Argonautes. Elle s’enfuit avec Jason ; mais, ce dernier l’ayant abandonnée, elle se vengea en égorgeant ses enfants. (Larousse)

Les élèves jouent à se faire peur. Ils s’inventent des monstres. Le monstre dans la salle. La sorcière dans la cour. La magicienne qui fait des siennes. Des heures de frayeur dans l’EDT, à l’ombre menaçante de l’épaisse dame au socle.
Elle met des croix. C’est une sorcière !
Elle. Médée. Croix.
Médée, sortie de sa mythologie grecque, a rejoint le collège commun : trajet tragique.

callas_medea_sc1

Lire la suite

Publicités

Dictionerfs – Inédits – RÉVISE TON BREVET AVEC…CHAPI CHAPO

RÉVISE TON BREVET AVEC…CHAPI CHAPO

chapichapoDans les années 70, une série d’animation française à destination de la jeunesse marqua la télévision. Elle s’intitulait « Chapi Chapo » et reposait sur un contexte minimaliste : deux personnages avec un grand chapeau et un monde de cubes multicolores. Le générique de la série est restée célèbre. Vous allez étudier ses paroles.

Document A : texte littéraire

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – BLACK FRIDAY

BLACK FRIDAY, Promotion inclusive (Foule sentimentale, vous croyez ?)

Le Black Friday, c’est le retour de Jacques-Caddie.
Jacques Caddie : « Consommez ! »
Black Friday, c’est de l’anglais pour frimer, mais en français, c’est pas mieux : Qui dit vendre, dit vendredi. (Les Québécois parlent de vendredi fou.)

En tout cas, c’est du pourriel de fin de semaine. Son mail est surchargé par une écriture commerciale inclusive, intrusive, qui mériterait un bon poing médian ou moyen dans la gueule. C’est lequel le plus gros déjà ? Le médian ou le moyen ?

Le Black Friday est à toutes les sauces soldesques : affiches, prospectus, pancartes…Pub partout, décroissance nulle part ! Le rabais se multiplie comme un vulgaire rabbit. Les deux oreilles et la queue devant le magasin !

black-sale-label-1425211005Yid

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – BADASSIZER SA VIE

BADASSIZER SA VIE !, Dans la famille badasse, je demande le verbe (badass + size = badassizer)

Le costume de prof est trop étroit. Beaucoup de pression. Pas de pressing. Le tissu social se froisse et les apparences sont dures à conserver.
Ce costume, le fonctionerfs le supersizerait bien, en mode TripleXL ! Plus haut. Plus beau. Plus classe !

Tiens, mieux, il badassizerait bien sa vie.
Badass, rien qu’un jour.

Scrabble

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – BARNABÉ

BARNABÉ, Prénom d’hier (Fernandel et l’inspecteur Barnaby ont un exercice)

Dans le tourbillon de mots de sa vie, il arrive au professeur de chantonner. Oh, pas tout fort, non. Pour s’éviter la guerre avec les élèves (« Qu’est-ce qu’il chante, le prof ? »), il le fait in petto. Discret.

C’est une vieille chanson qui lui revient, pas de son âge, mais surgi du fond des âges. Pas question de l’évoquer, ses élèves lui ont déjà parlé de Johnny comme s’ils avaient connu Tennessee et Diego ensemble. Ce jour-là, il avait ravalé un « Oui et j’allais à la salle de sport avec l’arrière-grand mère de Beyoncé ! » qui aurait trahi un talon d’Achille…qu’il n’a pas.

La chanson, qui lui revint, ce jour – comme s’il avait attendu Madeleine et qu’elle était enfin venue – sent le Pagnol, le Schpountz et autre Ignace. Elle lui revient mâtinée de son labeur quotidien.

Barnabé

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – SI LE MÉTIER DE PROF ÉTAIT UNE SÉRIE TÉLÉVISÉE

SI LE MÉTIER DE PROF ÉTAIT UNE SÉRIE TÉLÉVISÉE, Télé sa vie (Avec des séries on mettrait le métier en épisodes)

Le premier cours se nommerait pilote.

La saison commencerait toujours en septembre.

Elle passerait sur le service public.

Ce serait facile de reconnaître un prof.

640-1

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – LA FIN DU MONDE

LA FIN DU MONDE, L’apocaliste des cours (La fin du monde et puis après ?)

Le prof a une piqûre de rappel quotidienne. Les aiguilles le professent (aïe !): l’heure tourne !
Le prof est prisonnier de sa progression annuelle, rythmée par ses cours hebdomadaires, scandés par une sonnerie horaire. Heureusement, les fausses alertes incendie viennent un peu briser la monotonie : élèves et profs descendent sur le terrain de sport et ils attendent.

Même si les temps changent, le temps passe comme avant. Année. Mois. Jour. Heure. Minute. Seconde. Sonnerie !

Pendant que les élèves arpentent le web, le temps tisse sa toile et fait rien qu’à régner. Avec ses cours qui se sèchent et sa gorge qui s’assèche voilà que le prof tousse. C’est malin aussi d’apprendre la poussière…

Son ego celullaire à lui n’est pas un portable (voir : https://dictionerfs.wordpress.com/2017/11/02/dictionerfs-inedits-anagramme-renversante/). Son ego cellulaire est une salle (ou des salles) dans laquelle il se sent parfois seul, comme une douleur articulaire dans le je-nous, comme un moi férié, comme un EPI foarreux (https://dictionerfs.wordpress.com/2016/05/10/dictionerfs-inedits-dictionnaire-des-epiptetres/).
Et c’est pas fini…
Condamné à la course aux cours et au post-à-poste, il a pris retraite voire perpet’ (ça dépend des réformes et de sa forme).

Mais tout ça n’est rien. L’essentiel est ailleurs.

Il y a aiguilles sous roche.

Doomsday_Clock

Lire la suite