Dictionerfs – Inédits – FAIRE DES DISCOURS

FAIRE DES DISCOURS, Donner de la voix (exercice de style)

Lorsqu’un enseignant quitte un établissement, il perd sa voix. Un prof sans voix, c’est comme un vidéo-projecteur sans ampoule : rien ne passe, en plus du mode avion le cours est en mode trou noir, « ’M’sieur, on voit rien ! ».
Après les murmures, il y eut la confirmation : la mutation. C’était la première demande qu’il faisait depuis le début de sa carrière : coup d’essai et coup de maître.
Entre ces murs, désormais son audio-projecteur ne marche plus. « M’sieur, on vous entend plus »

Il se retrouve comme un mousquetaire : quasi vingt après et il part. En haut Dumas, dans l’attrait du lointain il tire un trait.

Sa voix s’en va, s’échappe, elle ne hantera plus les couloirs d’un ton carné ou d’un « Ton carnet ! ».

Lire la suite

Publicités

Dictionerfs – Inédits – SES DOMAINES DE COMPÉTENCES SONT INFINIS ET SES CAROTTES SONT QU’HUIT

SES CAROTTES SONT QU’HUIT, Mais ses domaines de compétences sont infinis (Extension du domaine de compétence)

Ses domaines de compétences sont infinis et ses carottes sont qu’huit.

DOC5019428278024753716._W600xH600

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – AUDIT PIAF

IL FAIT SON AUDIT PIAF, Audit : en latin, il entend (Enchanté ou presque)

Il n’a pas de robe noire, c’est juste ses idées qui le sont… noires. La fin des cours a toujours un goût de bout de course. J’aurais dû. J’aurais pu. Il tire sa langue française. À lui les mots ne manquent pas, c’est à ses élèves qu’ils font trop défaut. Échec de la transmission lui dirait une connexion internet. Les mots manquent et, quand ils finissent par trop manquer, les mots mentent.

72d7b351b5a50f7d937a250ffb7053e1

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – COMME UNE SAUCISSE QU’ON PRIVE DE BARBECUE

COMME UNE SAUCISSE QU’ON PRIVE DE BARBECUE, Like a rolling sausage (BBQ et parti)

Blues. Oh Yeah !
Damn right he’s got the blues.
Il porte la blouse de l’emploi et s’emporte dans un vraie blues.
C’est le B.B. King du BBQ qui ploie sous le blues.
Sa blouse blanche n’est pas touchée par la grâce mais par la graisse. Il y a des projections. Don’t Throw Your Love On Me So Strong. Ce « prends soin de toi » suinte mais quoi ?
La chimie ne fait plus d’effet.
Good Man. Gone Bad.

61NNtzXtWOL._SS500

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – BOUQUETS DE NERFS

BOUQUETS DE NERFS, Le bouquet (La boucler !)

Dans les rapports humains, l’électricité est gratuite. Et parfois, dès septembre, si l’énergie provient d’un EDT radioactif.

Les réunions de fin d’année interviennent au moment le plus compliqué : celui où plus personne n’a faim d’année.
(Enfin, presque personne. Certains ne sont jamais fatigués, à se demander s’ils travaillent…)

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – DE LA PHOBIE SCOLAIRE À UN PHÉBUS SOLAIRE

DE LA PHOBIE SCOLAIRE À UN PHÉBUS SOLAIRE, Dyslexie et pléonasme (L’heure de la crème solaire)

Le fonctionerfs croit aux mots et à la métamorphose.

Phobie scolaire ?
Non.

Phobie solaire ?
Hein ? La peur du soleil ? En été ? Certainement pas.

Phébus, solaire, le brillant ? Oui !

De Phobie à Phébus, il aime ce joli dysfonctionnement. Ce qui est dys donne du neuf.

soleil

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – L’HYMNE À LA JUIN

L’HYMNE À LA JUIN, Hymne à la joie en collège (hymne de bureau)

Pendant l’Euro de football (qu’il fait semblant de regarder pour éloigner les soupçons), le fonctionerfs entend de drôles d’hymnes. Ça sonne comme un appel vibrant à sa liberté pédagogique en plein mois de juin.
La main sur le crayon, le voilà qui chante tout seul pour étancher sa soif de transmission. Il ne veut ni apprendre la poussière ni apprendre le métier d’employé d’une halte-garderie.

Je pionce donc je suis ? Même s’il a le cogito qui fait des nœuds, il n’en perdra pas son latin.
zzzz Lire la suite