Dictionerfs – Inédits – LE QUARTIER AUX DEUX COLLÈGES

LE QUARTIER 2 COLLÈGES, 1 en 2 (Les colles publiques)

Sur le modèle du stylo 4 couleurs, voilà le quartier 2 collèges. C’est LA fourniture scolaire de la rentrée prochaine. Deux bahuts vont se faire face (enfin, l’un sera de profil). C’est l’invention du collège bis, du collège…lège, avec son phénomène d’écho…cho.
Un nom n’efface pas l’autre, mais les deux noms subsistent. L’Ancien et le Jeune, comme une génération de Pline sortie d’un Pompéi éducatif.

2 bahuts ? Il y a de bonnes raisons à cela. Un collège a été incendié et laisse des élèves sans classe, sans cours. Ce collège déchu rêve d’annuler le feu : qui oserait laisser Lucie faire comme elle peut ? Allez, un coup de main pour construire demain. Le collège Lucie Aubrac est invité à gagner des locaux jadis murés (voir : https://dictionerfs.wordpress.com/2016/03/12/dictionerfs-inedits-college-antigone/ ).
Ces établissements, sur le mode copier-collège, vont être collés façon Bah-UHU, et au milieu coulera une rivière de goudron.

bifrons

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – ANNULER LE FEU !

ANNULER LE FEU !, L’essence du collège public est volatile (Gâchis scolaire)

« Le collège Lucie Aubrac situé à la Villeneuve de Grenoble est en feu depuis 2 heures du matin, ce dimanche » (http://www.ledauphine.com/isere-sud/2017/06/11/le-college-de-la-villeneuve-incendie)

Alors que des professeurs, partout en France, croient encore sinon à la soif inextinguible de savoir, du moins à la chère rasade de service public, voilà qu’un feu ravage un établissement voisin. L’essence perdue d’un collège finit en bidons par le fait de cervelles caoutchoutées par du vent.

Le jour des élections législatives, le feu est en marche et son leader se nomme Cramons. Le projet est Sinistre. Il n’y a pas d’égalité homme / flammes : l’un peine à construire ce que les autres prennent plaisir à détruire.

104379404_o

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – LE FEU (POUR DE FAUX)

LE FEU (POUR DE FAUX), Exercice d’évacuation (Signal de fumée)

Le fonctionerfs ne joue pas avec le feu, ni au faux-cul (du latin focus, le feu). Il sait que les repas familiaux sont douloureux pour le corps enseignant. Le prof est sur le grill. L’enfant commente, râle, critique. Puis soudain c’est l’incendie (et la carafe d’eau n’y peut rien) ! Avec tous ces parents qui attisent dans leur foyer un ressentiment contre l’école, ça craint et parfois ça crame. C’est le feu à celui qui professe (pour ne pas dire au cul) et la famille s’érige en procu. Ni une, ni deux, le parent veut alors incendier l’enseignant. C’est facile : l’extincteur social (comme l’ascenseur) est en panne. C’est bien le destin du prof de se faire allumer. Feu mon prof.

Mais, parfois, le fonctionerfs est prévenu de l’imminence d’un incendie. L’incendie est dans le calengrillé. J – et quelques, il y aura un faux feu.

campfire-31928_640 Lire la suite