Dictionerfs – Inédits – BRAD PITT ET LES EPITT

BRAD PITT ET LES EPITT, Un acteur vivant au secours d’une langue morte (Ridendo mores)

Le prof de latin fait, parfois, un montage video. Video, ça tombe bien : c’est du latin. Pour dénoncer les EPItt, il fait appel à Brad Pitt. Le prof a entendu dire que Brad Pitt, lorsqu’il était collégien, aimait beaucoup le latin pour ce qu’on y apprenait sur l’étymoJolie.

La guerre de Troie n’a pas eu lieu, mais la guerre de l’EPI a lieu. Regardez pour en imaginer la fin, l’EPI-end.

Brad Pitt à la manif du 19 mai.

Brad Pitt à la manif du 19 mai.

Brad Pitt et les EPItt :

https://www.youtube.com/watch?v=kIUiWErg6lE

Dictionerfs – Inédits – UN LONG DIMANCHE DE GLADIATEUR

UN LONG DIMANCHE DE GLADIATEUR, Comme au cinéma (La rosa pourpre du Caire)

C’est l’histoire d’un professeur gladiateur amputé dont les cours ont du mal à marcher. L’annonce de la réforme du collège lui consume ses forces. Ce professeur sait ce qui lui pend au nez : une grosse fièvre et une langue pendue.

Au beau milieu des programmes tranchés, il sent qu’il perd son latin.

long_dimanche_de_Gladiator_ Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – LES LATINICHTS

LES LATINICHTS, Élèves qui font latin et allemand (Le déclin de l’empire germanico-latin)

Ce sont des élèves attirés par des langues qui se portent mal. Des langues qui se portent ni à la ceinture, ni en bandoulière, ni sur la tête. Ce sont des langues incommodes, compliquées, des marques ostensibles de curiosité. Pas de coi parmi ces élèves pleins de pourquoi.

En marge du collège commun et de son gros socle bas et lourd, un sournois et méprisant élitisme les guettait. Heureusement, dans le cadre de la réforme du collège 2016, une mesure de salubrité du service public va réduire ces élèves à l’état de Latinitchs. Ils vont abandonner le latin et voir ailleurs si Goethe y est. Peut-être est-il dans les couloirs, en permanence ou dans la cage d’escaliers (seulement s’il est vraiment sourd).

Leurs professeurs, fonctionnaires traités comme des chiens, tirent la langue.

425px-thumbnail Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – LE SONNET EN -EPS

LE SONNET EN EPS, Le jargon fait de la poésie (Aux hommes forts, la poésie reconnaissante)

«Se déplacer (…) dans un milieu aquatique profond standardisé» !

«traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête» !

Il fallait bien que ça arrive. Pendant que les profs d’Eps transpirent, y’en a que ça inspire. Après lecture d’extraits des nouveaux programmes scolaires élaborés par le Conseil Supérieur des Programmes concernant l’EPS, le fonctionerfs pastiche Mallarmé. Le sonnet en -X devient sonnet en -EPS. Le fonctionerfs parle d’EPS sans oublier de défendre le latin, son côté prof de Zlatin.
stephane-mallarme Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – IL A FAIT SON TEXTE AVEC DU LATIN COMME LES AUTRES !

IL A FAIT SON TEXTE AVEC DU LATIN COMME LES AUTRES !, Exercice pour garder la forme latine (2012-2015)

La réforme du collège qui menace les langues anciennes engendre, dans la presse, un exercice imposé : le texte avec de vrais morceaux de latin. Voià que les pages des journaux rosissent. C’est la rosa sortie tout droit du Larousse. Soudain on voit des lignes s’orner d’italique. C’est un exercice d’élocution en locutions latines non francisées. Les auteurs taffent. Les profs de latin espèrent que ce ne soit pas un concours d’épitaphes.

Le dictionerfs (le livre, paru aux éditions La Ville brûle) lui-même avait comporté un article LATIN, aux bons morceaux de locutions. C’était en 2012 et son actualité est bien troublante. (Cliquez sur l’image si vous le souhaitez)

Latin

Illustrations : Elena Vieillard

Le journal Libération a bien illustré le genre ces derniers jours :

ÉDITORIAL de Laurent Joffrin (22 avril)
http://www.liberation.fr/societe/2015/04/22/quo-vadis_1259694

TRIBUNE de Pascal Engel, Directeur d’études à l’ École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) – Pour en finir avec le latin et le grec (9 avril)
http://www.liberation.fr/societe/2015/04/09/pour-en-finir-avec-le-latin-et-le-grec_1237894

Dictionerfs – Inédits – LA VERSION ÉCO DU NOM DE ROSA

LA VERSION ÉCO DU NOM DE ROSA, enlever le plus pour faire moins (Tirer la langue morte)

C’est la faute aux enseignants de lettres classiques si la réforme concernant le latin s’annonce mal. À quoi bon tout ce cirque médiatique ?

NomDeLaRose

Ces profs se refusent à se faire blouses brothers, hérauts d’un savoir gai, porteurs d’ordre d’un socle rock. Ils font des manières et prétendent être incapables d’explosion, de fulgurance, d’énergie au service de ces elèves qui s’ennuient.

On attend d’eux une pédagogie effrénée hic et nunc à la houppe.

Le ton est donné. C’est le moment du latin light (avant le turn off the light !) Il faut qu’on en finisse avec ces pseudo-latinistes, ces pseudo-hellénistes, ces durs de la feuille, ces langues trop bien pendues, ces bifides actifs. Il faut les jeter dans le trou du souffle heure. Oui, des heures hedbdomadaires en moins, c’est un aspect de la version éco du nom de rosa.

Ces profs n’ont plus âge d’entendre ce qui vient du trou du souffle heure. Ils se révoltent, ils protestent, ils contestent. On attend qu’ils déclarent forfait devant cette version éco du latin. Comme ça on leur imposera un rosarôme chimique, vite fait sur la case des compétences.

Problème. Ces enseignants, à la triple compétence (et, à l’aube, aux doigts de rose) voient l’état des troupes grammaticales. Ça fait longtemps qu’ils ont abandonné les saints textes pour murmurer : «Syntaxe, priez pour nous !» Comme ils l’ouvrent beaucoup sur ce sujet de la langue française comme elle va, on voudrait la leur fermer. Allons, qu’ils abandonnent leurs pompeuses Muses pour accepter de faire mumuse, investir dans le ludique. C’est chouette ce qu’on peut faire sur le thème des gladiateurs.

Mais les gladiateurs faut pas trop leur en parler aux profs de latins.  Ils ont le glaive vengeur. Aux glaviots ludico-modernistes, ils répondent par le gladium culturel (pour de faux, hein ! un gladium en plume, quoi).

Jamais, ils ne feront taire en eux ce cri ‘Ni dieu, ni maître : I’m Spartacus». Exercice 6, page 14, « À quoi vous fait penser cette photo de Kirk au cirque ? »