Dictionerfs – Inédits – Le grand Tau râle

LE GRAND TAU RÂLE, Le Grand Oral (horizon bac 2021)

Tau_uc_lc.svg

Tau, 19ème lettre de l’alphabet grec

Ça ne bouge pas d’un iota pour lui. Voilà pourquoi le Grand Tau râle. On serre les rangs : restriction, austérité, « je n’ai pas les heures, vous êtes gentil ! » Le grec serre les dents à s’en mordre la langue. La langue morte a besoin de sang frais. Pour l’instant, elle fait surtout les frais des réformes successives. Elle, et sa comparse latine.
Au collège, la mise en concurrence fait mal aux disciplines et fait mal aux équipes pédagogiques. La marge d’établissement est une peau de chagrin. A l’idée de demander des heures, il se sent comme un voleur, un angreek bird, un oiseau de malheur.
Le grand Tau a vu son sigma transformé en stigmates. Et voilà la réforme du lycée. L’étau se serre. Le Grand Tau râle devant le Grand Oral. Il se sent abattu.

le-nouveau-bac-a-partir-de-2021

Lire la suite

Publicités

Dictionerfs – Inédits – UN FILS DÉPITE

UN FILS DÉPITE, Pas une insulte, une insilte (I Can’t Get No Satisfaction !)

Un fils dépite.

Un fils dépite sa maman.

Tableau classique que cet ado de la méduse qui pétrifie sa mère par ses comportements inadaptés, décevants, rageants.
Remplie d’amertume, la mère en tuerait presque sa progéniture ; de rancœur, elle rendrait tout : son cœur, ses entrailles et son fils.

disappointment

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – ARRÊTER LE LATIN

ARRÊTER LE LATIN, Nervosité exacerbée (petites heures qui partent en fumée)

L’Institution a décrété que le latin ne faisait pas un tabac. « Passe ton bac, d’abord ! » dit-on aux élèves, « Vos luttes humanistes partent en fumée ! » assure-t-on aux profs de latin.

Quelle intox ! Le prof en a le souffle coupé. Le vocabulaire du management, les anglicismes ont raison de lui, il se sent être anglais. L’Europe, tant vantée, n’est qu’a rope qui sert à pendre sa langue. Il enseigne une langue patibulaire : une langue à potence pas à potentiel.

enseigner une langue morte

Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – ALICE DONA

ALICE DONA, Une Alice peut en cacher une autre (Comme une erreur, Miss Take)

Pas d’Alice. Pas de Merveilles. Lewis ne se tient pas à carreau : il est troué, déchiré, lacéré bien moulant.
Le prof sent l’obsolescence programmée devant l’adolescence programmeuse.
Avec sa voie de fossé, c’est la génération de décalage. Face aux élèves, il est aussi convaincant qu’Alice Dona au piano sur une chanson de Maître Gims.
La Sexion Dona n’existe pas. Fuck la vie d’artiste. Mais c’est comme ça. Dona l’assaut, c’est pas son truc.
Lire la suite