Dictionerfs – Inédits – CORNEGIDOUILLE ! CORNEJ2 !

CORNEGIDOUILLE, CORNEJ2 !, Juron de stage (L’Ubu pédagogique)

CornegidouilleLa réforme du collège avance ses pions. Le fonctionerfs découvre ‘J2’ dans son calengrillé. Pas de cours ! Pas d’élèves ! Un stage. Après l’épiphanie du 6, voici l’EPIphanie du 11. En l’honneur de la réforme du collège, une cérémonie de décérébration pas religieuse en forme de stage.

J2, en langage terre-à-terre, ça signifie que tiers par tiers, par bahut, tous les enseignants vont se réunir avec des collègues d’établissements voisins pour…bon, ça c’est plus flou, mais, en gros, travailler sur la réforme du collège.

Avec cette réunion de bassin, le fonctionerfs a la guitare qui le démange. Ses moustaches frisent. Ce bassin lui inspire du Brassens. À l’idée de tous ces cours manqués, c’est l’occasion d’exclamations et de plaisanteries en forme de ronde des jurons. Le premier juron qui lui vient c’est Cornegidouille, ! CorneJ2 ! (même s’il aime bien aussi morbleu, par ma barbe, sapristi, jarnicoton, scrogneugneu, saperlipopette, ventre saint-gris).

Il jura mais un peu tard ? Ce n’est pas un peu tard qu’il jure. C’est depuis un moment. Heurté par les excès d’abus en tout genre, il s’en réfère à Ubu. Un de ses nombreux compagnons de route : il avait déjà évoqué d’Alfred Jarry à l’occasion d’un merdredi : https://dictionerfs.wordpress.com/2014/04/22/dictionerfs-inedits-merdredi/).

Le fonctionerfs est comme le prof de Zlatin : il ne croit pas au projet mais au but pédagogique (dans la lucarne, si possible). Alors, quand il pense à ce stage, il pense à un bien triste Ubu pédagogique, voulu par quelque maître des Phynances.

Le fonctionerfs se voit enchaîné à un stage toute la journée. Sans échappatoire, sans exit et sans latin. Il regarde de tous les côtés : l’issue de ce cours qu’il n’a pas donné est complètement bouclée. Dans ce huis clos, il s’agit de célébrer la réforme à laquelle il ne peut adhérer que bien décérébré. Oh ! D’heure en heure, il devrait bien finir par s’y faire.

Pousser au guignol, se faire hurluberlu au pays du père Ubu ? Non, on pourrait mal le prendre. En cas de galette, il risquerait encore de s’en prendre plein les dents et se retrouver à souhaiter une bonne année deux mille feive. L’année 2016 est longue, il faut qu’il tienne le coup, pas qu’il en prenne ! Blod,_svette_–_og_1_tann_mindre”_(Blood,_sweat_–_and_one_tooth_short)

Dictionerfs – Inédits – LIRE, ÉCRIRE, PENSER, SEMPÉ

LIRE, ECRIRE, PENSER, SEMPÉ, Bêtises, récrés et vacances (tendre, mais pas l’autre joue)

Alors que le petit Nicolas refait parler de lui (l’autre, celui qui fait du vélo et de la présidence), le fonctionerfs a acquis un calendrier perpétuel. Après le sapin, le Sempé. Voilà du neuf sur son bureau. Ça le change du calengrillé de la réforme et en plus c’est tout plein de dessins. Et c’est sympa, c’est du Sempé.

1

Lire la suite

DIctionerfs – Inédits – NINI PEAU D’CHIEN DE FONCTIONERFS

NINI PEAU D’CHIEN DE FONCTIONERFS, bête à crocs (wouaf ! wouaf !)

Ni Formateur à l’ESPE
Ni réformateur au PS
ESPE. PS. Le dyslexique contrarié est esseulé, essaulé, essoré. SOS !

Il n’est pas acclamé (il est prof !), il n’est là qu’à clamer dans son désert que l’EPI est une tromperie. Vox clamantis in deserto. Aucun mystère dans cette Misstification. En grand adepte Dutronc commun, il s’égosille à dire que le monde entier est un cactus et qu’il se pique de le savoir. Aïe aïe aïe !

cactus-155567_640 Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – L’AD HOC

L’AD HOC, Une solution déguisée en locution (blonde latine)

Dans un collège, c’est un élément clef. On ne peut pas se passer de l’ad hoc.

C’est grâce à elle, que les membres de la communauté éducative peuvent se comporter en adultes, avoir, dans les situations les plus délicates, l’attitude ad hoc. C’est sous sa tendre férule que les élèves adoptent la tenue correcte exigée, la tenue ad hoc. C’est parce qu’elle a peur de perdre ses nerfs et son latin que s’organisent des commissions éducatives ou des conseils de discipline ad hoc.
Elle sait mettre en confiance. Chaque début d’année, les professeurs se réjouissent, dans leurs starting-blocks de septembre, d’avoir de belles tartines, tous les plans B, C, D et d’avoir la doc ad hoc.
Au plan national, ce sont ses conseils répétés qui donnent naissance à des réformes ad hoc (bien loin de ce cauchemar d’EPI Haddock sous prétexte de « Tintin, le latin ! »).
Le jeune prof, loin d’être vioc, croit encore à sa retraite ad hoc (viendra le temps où, soufflant comme un phoque, il sanglotera et adhoquèta de rage, bouffé jusqu’à l’os ad hoc).

Cette locution a beau être latine, elle dit bien qu’à l’heure H, au cours C (au dessus de la coursive) et au bahut U, il faut que tout soit ad hoc.

Même dans le bahut le plus en loques, plein de toc, ou des plus épiques, il faut des solutions ad hoc.

Dans un collège, c’est un élément clef. On ne peut pas se passer de l’ad hoc. Quand c’est pas du faux, de l’hoax, on l’adore l’ad hoc.

d6753f000c1f222f41c0363ec0c378e0

Dictionerfs – Inédits – LE SONNET EN -EPS

LE SONNET EN EPS, Le jargon fait de la poésie (Aux hommes forts, la poésie reconnaissante)

«Se déplacer (…) dans un milieu aquatique profond standardisé» !

«traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête» !

Il fallait bien que ça arrive. Pendant que les profs d’Eps transpirent, y’en a que ça inspire. Après lecture d’extraits des nouveaux programmes scolaires élaborés par le Conseil Supérieur des Programmes concernant l’EPS, le fonctionerfs pastiche Mallarmé. Le sonnet en -X devient sonnet en -EPS. Le fonctionerfs parle d’EPS sans oublier de défendre le latin, son côté prof de Zlatin.
stephane-mallarme Lire la suite