Dictionerfs – Inédits – LE FLOU TENDU

LE FLOU TENDU, Exercice de style (Tant d’-u ? Non tant d’-f)

Fini le flonflon de la rentrée. Le prof se farcit le flot du flou, se fade du pas fini.
Il est fou furieux à cause de la réforme. Les formations difformes ont fini de l’échauffer. Il chauffe encore dans ce dialogue de fours. Comme un GIF affolé.
Fulminer nuit à sa forme ? Pffft…s’en fiche !
Il est déjà à fond et, affaibli, il a de quoi s’affoler. Un frein n’en cache pas forcément un autre.
Pour ce prof, La Fontaine déforme sa fable et l’affuble d’un « La fièvre et l’infortune ».

Dans ce flou tendu, le prof a une folle envie de diéser. Fe, Fi, Fo, Fu…Fa, je vous aime !

Prof de lettre -f. Sa férule ferre les -f (et ne serre pas les fesses).

f972bbd961d6de4e510d97fa16ae90db
Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – BOUCLE D’OR ET LES TROIS TRIMESTRES

BOUCLE D’OR ET LES TROIS TRIMESTRES, Histoire à rentrer debout (Boucle sans -s)

Boucle d’or et les trois trimestres est un conte très célèbre qui est devenu une réalité encore mal connue dans l’éducation.

En cette année 2016, l’emploi du temps annuel s’annualise.
Si à chaque jour suffit sa peine, désormais, l’année ne suffit plus. Chaque trimestre devient l’occasion de tester des plages horaires.
L’emploi du temps varie. Pour le professeur émotif, il est judicieux de numéroter ses abatis et ses trimestres. T1, T2, T3 (avec parking et vue sur l’amer).

L’emploi du temps varie.

Tant varie.

Avarie.

Le vent souffle sur le temps. Ça s’éparpille. Le prof voit son travail pédagogique disséminé façon puzzle.

The_three_bears_pg_14 (1) Lire la suite

Dictionerfs – Inédits – LE COME-BLACK DU HUSSARD

LE COME-BLACK DU HUSSARD, Rond-de-cuir ovale (Lest étoiles et le rugby)

Fin de vacances oblige, les profs font leur come-back. Les hussards font leur come-black. Tout de noir vêtus et de probité candide. Oui, il y a du Haka dans ce retour attendu (et providentiel pour des parents à bout).

Il ne s’agit pas seulement de ce dérisoire rituel nommé Ha-quatre, sans lequel les professeur peinent à obtenir la ramette de papier minimale pour faire leurs photocopies. Depuis plusieurs années, ils ont pris l’habitude de cette façon festive de ne pas jouer à Jean qui pleure, mais à Jean qui Maori.

Ce haka de novembre, c’est plus que ça.

Haka Lire la suite